MANUEL SUR LE SAUVETAGE EN MER

Les hurlements stridents de la corne de brume à soufflet qu’un membre du comité de sauvetage vient d’actionner, résonnent dans le port. C’est le signal d’alarme donné aux canotiers, qui se précipitent au poste de secours. Il faut faire vite, des marins en péril ont été signalés près de la côte. Les hommes s’équipent, enfilent d’improbables gilets de sauvetage, poussent leur canot sur la cale et le lancent à l’eau. Douze équipiers déterminés vont ainsi, à la force des avirons et au risque de leur vie, porter assistance à un navire en difficulté. Nous sommes au tout début des sociétés de sauvetage, à l’époque glorieuse des canots en bois à avirons, il y a plus d’un siècle. Aujourd’hui, ce sont 8.000 bénévoles formés par la SNSM qui, du sauveteur embarqué au nageur sauveteur sur les plages, perpétuent les missions de leurs illustres prédécesseurs,inscrivant leur engagement dans la tradition héroïque du sauvetage en mer. La station de la Cotinière est une des premières créées en France. Depuis 1866, traversant toutes les époques, elle a été un témoin et un acteur local privilégié de l’histoire du sauvetage côtier en France.

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.